Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Déroulement classique de la prise en charge proposée :

1. Prise de contact, analyse de la demande et du contexte actuel du patient, premières données d'anamnèse (histoire du patient). Les premiers entretiens sont fondateurs de l'alliance thérapeutique inhérente à la prise en charge car il s'agit d'un travail collaboratif entre le patient et le thérapeute.

2. Exploration diagnostique reposant sur un ou plusieurs entretiens et questionnaires. Si nécessaire, préconisation d'un bilan cognitif et/ou neuropsychologique. La distinction entre une difficulté et un trouble psychologique s'évalue au regard des symptômes présentés par le patient et de l'altération de son fonctionnement général (vie quotidienne, vie scolaire/professionnelle, vie affective et relationnelle).

3. Psycho-éducation initiale, se poursuivant tout-au-long de la thérapie : le patient devient expert de la compréhension de son ou ses troubles ou problématiques.

4. Identification des objectifs et explication des axes thérapeutiques et de la ou des méthodes choisies (TCC, EMDR, TRV (thérapie par réalité virtuelle), remédiation cognitive, psychopédagogie? voir onglets afférents du site).

5. Lorsque la prise en charge par une thérapie s'avère nécessaire, elle débute à proprement parler à ce cinquième temps et comprend les séances et les espaces inter-séances pour la réalisation des exercices concrets issus des préconisations versus les ressources à disposition du patient (temps, énergie...). La thérapie repose sur une restructuration cognitive/comportementale et sur la gestion des émotions. Si un soutien médicamenteux semble opportun, une préconisation en ce sens est faite lorsque le patient n'est pas déjà en cours de traitement médicamenteux et le travail se poursuit si le patient le désire en collaboration avec son médecin traitant, son psychiatre (pédopsychiatre lorsqu'il s'agit d'un enfant) ou son neurologue.

6. Espacement des séances et période de consolidation durant laquelle le patient est autonome.

7. Vérification de la stabilité de l'amélioration demandée initialement par le patient.

8. Fin de thérapie et dernières préconisations.

NB : Lorsque le patient est un enfant, les parents sont impliqués dans le travail thérapeutique et des clés de lecture de la problématique de leur enfant ainsi que des préconisations leur sont expliquées.

Le but du travail thérapeutique que je propose est de rendre le patient autonome le plus rapidement possible avec des résultats stables dans le temps.
Evidemment, le patient peut choisir d'interrompre la thérapie avant d'arriver aux objectifs définis initialement (et ce pour différentes causes : déménagement, maladie...). Je lui indique alors les informations nécessaires afin de lui permettre de stabiliser les résultats déjà atteints.
Certains patients choisissent de faire une séance ponctuellement même lorsqu'ils ne présentent plus ou pas de symptômes invalidants ou inhibant la possibilité d'atteindre le comportement désiré (ex : pour une personne souffrant d'anxiété sociale = pouvoir parler sans anxiété à un inconnu) et ce afin de débriefer certaines situations annexes. Il ne s'agit plus d'une thérapie mais d'un soutien psychologique ponctuel ou régulier.